7486 Propriétés
view shortlist (0)

Banque, Argent et Impôt ou système bancaire et fiscale

Posséder une propriété dans le sud de l'Espagne est un rêve pour beaucoup de gens et il est facile de voir pourquoi. Le style de vie décontracté, les paysages fabuleux, les plages dorées et le temps parfait attirent chaque année des milliers d'acheteurs. La vie est belle ici, mais bien sûr, il y a des détails pratiques moins glamour que vous devrez prendre en considération, comme l'organisation de vos finances.

Heureusement, presque tout dans le sud de l'Espagne est moins cher que dans le reste de l'Europe du Nord. Et bien qu'il leur faille s'habituer un peu, la réglementation financière, les services et les procédures de l'Espagne ne sont pas plus compliqués que chez eux.

Jetez un coup d'oeil à notre guide rapide, et puis vous pourrez revenir penser à des choses plus importantes comme la plage !

 

Services bancaires

Si vous achetez un bien immobilier en Espagne, il est judicieux d'ouvrir un compte bancaire espagnol. Vous pouvez le faire en tant que résident ou non-résident et c'est un processus très simple. Vous constaterez que toutes les banques de la Costa del Sol ont des anglophones dans l'équipe.

Les deux principaux types de banques en Espagne sont les banques commerciales pour les comptes courants (appelées "bancos") et les caisses d'épargne (appelées "cajas"), qui sont généralement utilisés pour l'épargne de plus grandes sommes d'argent.

Pour ouvrir un compte, vous aurez besoin de votre passeport ou de votre carte de séjour et d'un NIE (numéro d’identification d’étranger) qui peut être facilement obtenu au poste de police le plus proche en Espagne).

 

Taxes et Impots

Si vous acheter une propriété en Espagne, vous devrez payer des impôts d’une façon ou d’une autre. Ce que vous devez payer dépend de votre situation, mais voici un guide simple.

Impôts sur le revenu (« Impuesto sobre la renta de las personas fisicas » ou IRPF)

 

Pour les non-résidents :

Vous devrez payer un impôt sur tout revenu provenant de sources espagnoles, comme les revenus locatifs de votre propriété ou les salaires d'un emploi d'été.

Pour les résidents :

Si vous passez 183 jours ou plus par an en Espagne, vous serez considéré comme résident fiscal. Cela signifie que vous devrez payer l'impôt sur le revenu en Espagne sur votre revenu total mondial.

Taxe sur la valeur ajoutée (« Impuesto sobre el valor añadido » ou IVA)

Il est inclus automatiquement dans le prix de la plupart des produits en magasin.

Impôt sur la fortune (« Impuesto sobre el patrimonio »)

Pour les non-résidents :

Vous n'aurez qu’à payer l'impôt sur la fortune sur les actifs espagnols, cela concernera généralement votre propriété espagnole.

Pour les résidents :

Vous serez taxé sur la valeur de tous vos biens dans le monde entier, mais vous bénéficiez d'une allocation exempte d’impôt d’environ 150 000 € pour votre résidence principale, plus 108 000 € pour les autres biens.

Impôt sur le droit de succession et de donation (« Impuesto sobre sucesion y donaciones »)

Payable dans le monde entier. Il est vivement conseillé de faire appel à des experts afin de profiter pleinement de toutes les réductions possibles.

Impôt sur les plus-values (« Impuesto sobre Sucesiones incremento de patrimonio de la venta d’un bien inmueble »)

L'impôt maximum sur les plus-values pour les résidents et les non-résidents est de 18 %.

Taxe sur les acrivités économiques (“Impuesto sobre actividades económicas” ou IAE)

L’IAE doit être payé par les entreprises, les entrepreneurs individuels et les indépendants, mais seulement si le chiffre d'affaires annuel est supérieur à 1 million d'euros. Le gouvernement a modifié la loi en 2003 pour encourager la croissance des petites et moyennes entreprises.

Impôt sur les sociétés (“Impuesto sobre sociedades”)

Représente Entre 30% et 35% de l'impôt payé sur les bénéfices par les sociétés de personnes et les sociétés enregistrées.

Divers

Divers autres impôts peuvent vous affecter, selon votre situation. En cas de doute, consultez un conseiller financier.

Retraites et droits à la pension en Espagne

Vous pouvez prétendre à une pension française en Espagne et transférer vos droit grâce au formulaire S1. Si vous n’avez pas encore atteint l’âge de la retraite, vous devriez vous renseignez afin de savoir les prévisons pour votre future pension.  Vous pourrez trouver lus d’informations sur https://es.ambafrance.org/IMG/pdf/fiche_info_retraites_en_es_-_version_fr.pdf?15511/fd5db9921ab32ee126b09e638b57060f222d6f9a Et https://es.ambafrance.org/Retraite-5460#pensions-retraite-4

En général si vous Êtes un non-résident et que vous passez moins de 183 jours par an en Espagne, votre pension sera imposée en France. Si vous Êtes un résident ou un résident fiscal (Si vous plus de 183 jours en Espagne) vous serez imposée en Espagne.

Pensions de la fonction publique

La seule exception à cette règle, dans ce cas là votre pension sera imposable par le gouvernement français.

Pension de l’Etat Français

La pension de l’État français ne compte pas comme une pension

Pensions privées

Cela peut être compliqué, car la définition d'une rente est assez vague en Espagne, et vous aurez donc certainement besoin de conseils. En général, vous constaterez que votre rente est assez avantageusement imposée en Espagne.

Pensions de l’Etat espagnol

Si vous êtes travailleur salarié ou indépendant en Espagne, vos cotisations de sécurité sociale vont à la retraite publique. Ce n'est cependant peut-être pas suffisant pour survivre, il est donc préférable de prendre d'autres dispositions.

Coût de la vie

Avec beaucoup de choses qui coûtent moins cher dans le sud de l'Espagne, passer du temps ici est bon pour votre solde bancaire ainsi que pour votre état d'esprit.

Se déplacer

Les transports publics, les taxis et l'essence sont tous moins chers qu'en France. On s'attend à payer environ 0,81 € le litre pour l'essence sans plomb et 0,75 € pour le diesel. Les taxis coûtent environ 0,87 € par km.

La gestion de votre ménage

Les services publics, tels que les tarifs d'électricité et d'eau, sont généralement plus bas qu'en France.

Faire les courses

Vous remarquerez certainement ici aussi une différence dans votre budget hebdomadaire alloué à la nourriture !

Manger à l’extérieur

Les prix varient d'un endroit à l'autre, mais il faut s'attendre à payer environ 1 € pour une bière pression et 9 € pour une bouteille de vin maison. Un repas à l'extérieur peut coûter entre environ 7€ par personne pour l’entrée, le plat et le dessert et 150 € pour les repas plus extravagants.

* Remarque : Comme pour tout ce qui touche à votre argent et à vos biens, vous devriez toujours prendre conseil auprès de professionnels indépendant Avant de conclure une entente quelle qu’elle soit. Les articles ci-dessus sont écris sur la base de notre compréhension et ne constitut en aucun cas des conseils financiers.

Nous utilisons des cookies pour vous assurer d'avoir la meilleure expérience sur notre site Accepter les cookies Plus d'informations